Tu prends un monde, tu le rétréci, tu le sopoudres de Prismaura, ensuite tu envoies deux français et deux belges dedans et tu obtiens : ceci !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ouranor, la grande déchirure

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben
Admin
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 27
Localisation : Si vous lisez ceci, c'est que vous vous intéressez d'un peu trop près a ma vie privée.

Fiche rpg
Race: Kaldoreï
Origine: Han'Diirëil
Classe / Métier: Roi

MessageSujet: Ouranor, la grande déchirure   Dim 24 Juin - 4:49


OURANOR

Nom du royaume : Ouranor

Situation géographique : Australie

Dirigeant(s) : Miitpha Alendar

Régime politique : Despotique

Positionnement face aux autres civilisation/ au monde : Les terres d'Ouranor sont majoritairement hostiles a la totalité des autres civilisations du monde. Vouant cependant une haine sans égards envers les béorcs et les zorians.

Positionnement face au Prismaura : Le prismaura est l'arme qui fit tomber leur armée par le passé. Il est vu comme l'emblème de leur défaite et de la honte qui les couvrit lors de ce tragique évènement. Mais comme dit le proverbe, "combattre le mal par le mal", les marguiens d'Ouranor appellent a retourner l'arme de leurs ennemis contre ces derniers, a la fois de façon symbolique, mais aussi pour l'incroyable potentiel militaire du cristal.

Système économique : Les habitants d'Ouranor vivent selon une organisation très communautariste. Ils vivent pour la plupart du temps en villages, et tous les habitants d'un même village partagent toutes les ressources. Lorsque certains villages le décide, ils forment une organisation plus grosse pour survenir a leurs besoins. Mais a l'échelle du térritoire tout entier, le chaman en chef à tout pouvoir sur l'organisation et la distribution des denrées. Ouranor ne fait quasiment aucun commerce avec l'étranger et vit presque en autharcie. Ce sont des terres très pauvres qui vivent dans les traditions de leurs ancêtres.

Race(s) éventuelle(s) majoritaire(s) : La race majoritaire est la race marguienne native des terres d'Ouranor. Ayant imposé sa loi depuis l'époque du premier grand chaman Alendar, ils ont soumis a leur suprématie l'ensemble des autres races du térritoire.

Idéologie : Les habitants d'Ouranor n'ont jamais encaissé leur défaite face aux béorcs et aux zorians avec leur maudit prismaura. Le temps, les années et les siècles n'ont fait qu'accroître leur amertume et leur désir de revanche. Loin des objectifs de conquête qu'auraient d'autres nations, les habitants d'Ouranor aspirent surtout a l'éradication de l'espèce béorc de la surface du monde. Ce sentiment est surtout très encré dans l'esprit des marguiens qui essayerons de tuer a vu tout humain qu'ils croiserons. Pour les autres races, c'est une autre histoire.

Religion(s) principale : Ouranor est très portée sur les traditions chamaniques marguiennes. Des traditions différentes en bien des points du chamanisme occidental. Cependant, deux nouvelles divinités ont fait leur apparition ces dernières années, séparant le peuple d'Ouranor en deux : Le culte de la griffe d'Alvan et les fanatiques du croc de Théodoron. Une guerre civile religieuse éclata a cause de cette cission.

Particularité culturelle : La culture d'Ouranor se rapproche beaucoup de celle des indiens. Ils vivent en communauté, dans des tipis, de façon très rudimentaire, vivant de la chasse et de la pêche dans une grande simplicité. Ils ne cultivent pas leurs terres cependant, préférant l'élevage du bétail. Cependant, il ne sont pas nomades, et ne se déplacent que si leur village est menacé. C'est cependant une nation très violente, avec beaucoup de traditions basées sur l'affrontement physique. Un homme peut par exemple défier a tout moment un autre homme pour lui prendre sa femme. Pour obtenir la main d'une femme, le prétendant doit non seulement affronter ses rivaux mais également le père de la demoiselle convoitée pour prouver qu'il sera capable de la protéger. Les femmes peuvent également se défier entre elles pour d'autres raisons comme le simple principe de faire taire des bruits qui courent au puit du village.

Passé historique : Il y a des centaines d'années [?] les marguiens d'Ouranor s'unirent sous la bannière d'un puissant chaman du nom d'Alferis Alendar. Il ont alors soumis toutes les autres races d'Ouranor a l'esclavage et préparèrent une invasion du royaume béorc pour étendre leur térritoire afin de satisfaire les ambitions débordantes d'Alferis. Les armées d'Alendar et leurs esclaves de guerres, comme les puissantes races robustes de leurs terres, attaquèrent alors les terres béorcs par la le littoral asiatique. Ils progressèrent jusqu'à Moscou [?] où les zorians avait décidé de venir en aide aux béorcs pour tester leur nouvelle arme : le prismaura. Les armées d'Alendar furent vaincues et Alferis fut décapité sur la place de ce petit village qui deviendra le symbôle de la défaite des marguiens en Eurasie.

Humiliés, couverts de honte et de rancune, les marguiens, privés de chef, rentrèrent chez eux en Ouranor. Mais le défunt très puissant chaman Alferis avait une femme enceinte a l'époque qui donna naissance à un fils, fils qui fit prospérer la lignée et le nom d'Alendar a travers les âges, bien que couvert de honte, incarnant la défaite de leur invasion.
Mais a peine eurent-ils le temps de s'en remettre que la guerre du prismaura éclata. Les marguiens s'unirent sous un nouveau chef de fortune et se mêlèrent a la guerre. Assoifés de vengeance, ils attaquèrent de nouveau l'empire Béorc tout en pillant les mines de prismaura asiatiques. Lorsque l'avènement de l'ordre des gardiens arriva, deux féroces guerriers furent choisit parmis leur peuple pour rejoindre les rangs de ceux qui affronterons Vénroard. Puis vint la dernière bataille, la pierre philosophale embrasa le ciel étouffant la guerre dans un nuage de cendre.

Les marguiens et les autres races d'Ouranor acceptèrent également de bannir le prismaura, voyant les ravages qu'il avait fait sur le monde. Sur le moment ils étaient même heureux de cette nouvelle, car c'était le prismaura qui les avaient mis en déroute lors de leur première tentative d'invasion. Sans lui, ils retrouvaient enfin toutes leurs chances d'assouvir leur vengeance sur les béorcs. Ils auraient bien voulu massacrés les zorians, mais l'empire Kaldoreï s'en chargea pour eux...

Les années passèrent, Ouranor était toujours dirigée par les puissants et violents marguiens qui réduisaient toujours en esclavage les autres races qui vivaient avec eux. Puis, c'est alors que les traditions marguiennes furent bouleversées par une nouvelle religion naissante : le croc de Théodoron. Mené par de mystérieux chamans marguiens, cette religions trés agressive prônait qu'Ouranor appartenait aux marguiens et uniquement aux marguiens, et que les autres races, même réduites a l'esclavage, n'avait pas à y vivre. Il y eut de nombreux massacres d'esclaves au moment de la montée du croc de Théodoron, religion qui portait comme but crucial et primordial la vengeance sur le peuple béorc. Disant que le grand Théodoron ne sera satisfait qu'une fois le sang du dernier béorc versé et sa tête déposée à ses pieds.
Mais la montée du croc de Théodoron provoqua l'avènement d'une autre religion : la griffe d'Alvan. Cette religion là était totalement opposée au croc de Théodoron. Pour les adeptes du culte de la griffe d'Alvan, il est préférable d'être pacifiste, de savoir se battre et se défendre, mais de tisser des liens avec les autres nations afin de sortir de ce carcan autharcique qui nuit grandement à leur civilisation. Les adeptes d'Alvan prônent la réconciliation avec les béorcs et l'ouverture au monde ainsi qu'aux autres races. Ce qui évidement, fit rapidement d'eux les ennemis principaux du croc de Théodoron.

Une guerre civile éclata et le croc de Théodoron se jura d'éradiquer jusqu'au dernier des félons de la griffe d'Alvan avant d'attaquer de nouveau les béorcs. Mais la guerre s'installa et dura plusieurs années. Les adeptes du culte d'Alvan avaient moins de térritoire que le majoritaire clan fanatique du croc de Théodoron, cependant, les adeptes d'Alvan acceptaient les esclaves, et les minotaures étaient plutôt efficaces au combat. Pour mettre toutes leurs chances de leur côté, les adeptes de la griffe d'Alvan devinrent des nomades, des gitans qui commencèrent a sillonner le monde sur des bâteaux pour entrer en contact avec les autres races et nations comme leur dictait les lois d'Alvan. C'est ainsi que la griffe d'Alvan s'installa un peu partout sur le globe et que l'imagine des marguiens associables et sanguinaires fut estompée. Pour la première fois, un humain pouvait croiser le regard d'un marguien sans craindre qu'il tente de lui tordre le coup a la moindre occasion.

Mais un térrible évènement allait renverser le cours de cette guerrier civile. Le croc de Théodoron clama la nomination d'un nouveau prophète. Il s'agissait ni plus ni moins de Miitpha Alendar, descendant d'Alferis Alendar lui-même, le grand chaman de la conquête. Le prophète Miitpha, dotés des même talents de grand chaman que son ancêtre mena les guerriers de Théodoron au front et porta un coup au culte d'Alvan. Le gros des gitans d'Alvan se réfugia dans la forêt au centre de l'île, bâtissant une vraie forteresse forestière qui fut baptisée Elleria. Miitpha et les fanatiques de Théodoron montèrent des camps tout autour de la forêt pour tenter, en vain, d'éradiquer le culte d'Alvan, mais les acolytes de Théodoron avait prit le campement géant de Baramit comme capitale, au nord-est, sur le littoral. C'est là que demeure désormais Miitpha Alendar, attendant la chute du culte d'Alvan et d'Elleria.

Depuis, Elleria, capitale des gitans du culte d'Alvan, résiste toujours et encore à l'envahisseur alors que des milliers de gitans sillonnent le monde avec les esclaves affranchis sauvés du massacre de Théodoron. Ils sont présent sur chaque continent, comme des petites souris qui courent les rues et des poissons qui survolent les océans. Le croc de Théodoron ne pense qu'a éradiquer le culte d'Alvan pour pouvoir passer a l'offensive des royaumes béorcs comme le prévois leur plan, mais Miitpha sait très bien que se lancer dans une invasion avec une guerrre civile en Ouranor serait du suicide.

C'est ainsi que se trouve notre chère Ouranor, pays divisé entre la griffe d'Alvan et le croc de Théodoron.
Alpha


Dernière édition par Ben le Mer 27 Juin - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prismaura.faireforum.com
Ben
Admin
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 27
Localisation : Si vous lisez ceci, c'est que vous vous intéressez d'un peu trop près a ma vie privée.

Fiche rpg
Race: Kaldoreï
Origine: Han'Diirëil
Classe / Métier: Roi

MessageSujet: Re: Ouranor, la grande déchirure   Dim 24 Juin - 6:57

Note : La griffe d'Alvan et le croc de Théodoron vénèrent chacun un animal magique.

Alvan et Théodoron sont les deux guerriers marguiens jadis choisit pour rejoindre les rangs de ceux qui affrontèrent Vénroard. Alvan est un écureuil de corée tandis que Théodoron est un ours brun. C'est peu de temps après leur transformation en gardien qu'ils eurent des opinions divergents concernant le peuple d'Ouranor et utilisant leurs puissants pouvoirs, ils se firent passer pour des dieux et créèrent les deux religions qui portent leurs noms. Ils n'aparaissent que rarement aux dirigeants des deux guildes pour leur transmettre leurs volontés et parfois les aider dans les situations critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prismaura.faireforum.com
 
Ouranor, la grande déchirure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande Tétée 2010 - Lyon
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» Charia en Grande-Bretagne
» CHerche barnum ou grande tente pour petite fête
» Images de Grande Choule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ze Legend du prismaura qui tue ! :: Accueil :: Les fondamentaux :: Encyclopedie :: Nations-
Sauter vers: