Tu prends un monde, tu le rétréci, tu le sopoudres de Prismaura, ensuite tu envoies deux français et deux belges dedans et tu obtiens : ceci !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kaëdor, le royaume d'Asmodée

Aller en bas 
AuteurMessage
Valiane
Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Kaëdor, le royaume d'Asmodée   Dim 24 Juin - 18:01


KAËDOR

Nom du royaume : Kaëdor

Situation géographique : La Mongolie, L’inde, la Mésopotamie, le Kazakstan, l’Iran, Le Tibet, l’ancienne Indochine.

Dirigeant(s) : Asmodée, dieu vivant, et Valiane, Reine et Grande Prêtresse religieuse.

Régime politique : Dictature

Positionnement face aux autres civilisation/ au monde : Tout peuple qui refuse de se soumettre à notre autorité doit être éliminé. Notre cause est juste, elle doit s’imposer sur le monde. Précisons que la CIME est présente dans notre capitale, mais n’a que très peu d’influence. Asmodée se moque d’eux ouvertement.

Positionnement face au Prismaura : Nous avons le discours officiel, et officieux. Le premier prône une destruction radicale et définitive du Prismaura, source de conflit permanent et menace pour la paix mondiale. Il exalte l’orgueil et la jalousie des hommes, fait ressurgir leurs plus bas instincts. Officieusement par contre, Asmodée tente d’amasser secrètement une quantité phénoménale de Prismaura, se considérant comme le seul à même d’utiliser cette arme. Toutefois, rare sont les élus au courant de cette information, cela relève du secret d’État.

Système économique : Les ressources pauvre du Darshan (si ce n'est les quelques mines de métaux précieux) poussèrent très rapidement les kaëdoriens à descendre vers les relief plus doux du sud, les vallées d’Imrad. Là-bas, en plus de nombreux fermiers, existe une guilde très puissante de marchands et de commerçants. La région, surpeuplée, offre d’immenses possibilités aux kaëdoriens qui l’envahirent rapidement, avant de l’intégrer à leur dictature. Le pôle économique du pays se trouve donc au sud, alors que le centre politique se trouve au palais d’Arador, sur les flancs du Burkan Khaldun. Ajoutons que les kaëdoriens commercent volontiers avec leur voisin d’est : une multitude de fermes rassemblées en divers clan très riches, qu’Asmodée convoite depuis quelques temps.

Race(s) éventuelle(s) majoritaire(s) : Aucune. Même s’ils se veulent descendant de l’empire béorcs, l’hétérogénéité des kaëdoriens est flagrante. Pour Asmodée, tout est bon à prendre ! Kaëdor est pays qui réunit tout individu partageant les mêmes idéaux qu’Asmodée, cela explique en partie son hétérogénéité. Toutefois, notons que c’est ici qui nous trouvons la plus grande majorité d’isviens : des êtres à l’apparence pleinement humaine, si ce n’est la couleur rougeoyante de leur cheveux et de leur yeux. Cette couleur peut varier du jaune ocre au pourpre très foncé. Si foncé que parfois, ils sont prit pour de « simples » humains. L’origine de cette race est incertaine, et la légende veut que les isviens soient des descendant du plus vieux volcan du monde, enfouit quelque par dans le Darshan.

Idéologie : Officiellement : Nous sommes un peuple pacifique désirant la paix dans le monde. Notre terre à trop souffert, il est temps d’arrêter de la faire saigner pour le bien de tous. Bref : Peace and love. Là où cela coince, c’est qu’Asmodée est belliqueux, possessif et dominateur. Il est alors difficile d’imaginer comment un tel dirigeant peut appliquer les principes de son peuple. Le discours officiel devient fort différent de la réalité : Tout peuple autre que celui des kaëdoriens est une menace pour la paix mondiale et doit être envahit, conquit, détruit. Seul les kaëdoriens (et plus précisément Asmodée) sont à même de gouverner le monde, en voit d’une paix durable et paisible.

Religion(s) principale(s) : Asmodée est vénéré comme un dieu, au point que, très rapidement, un culte lui fut dévoué : le culte de Sydonaï, l’autre nom d’Asmodée. Les prêtres se nomment les sydoniens, et leur influence sur le pays est immense. Car ici se trouve l’un des prêtres oints fondamentaux de ce peuple : tous, sans exception, voue une passion plus au moins puissante, plus au moins sincère à Asmodée. Personne ne force personne à être kaëdoriens. Si vous l’êtes, c’est par désir de suivre les préceptes de ce guide, cet ange tombé du ciel qui sauvera le monde. Certains ne sont pas dupes, mais voient en ce gardien le moyen d’acquérir puissance et richesse. Agenouillez-vous devant le maître, et le monde sera à vos pieds, effrayé par l’ombre d’Asmodée qui vous protégera. Des temples et lieux de cultes fleurirent rapidement, lieux de dévotions, mais aussi système de surveillance. Asmodée offre toute sa puissance et sa richesse à son peuple à condition qu’il lui voue une confiance sans faille. Tout individu inapte à se sacrifier pour lui est éliminé. Car il est la voix de la sagesse, de la connaissance, de la paix. Ne pas désirer sacrifier sa vie pour de telles causes est inacceptable. Et bientôt, le monde se pliera à cette évidence. Asmodée est notre guide, notre Lumière qui éclair l’Ombre. Sans lui, le monde sombrerait fatalement dans le chaos.

Particularité culturelle : les kaëdoriens sont à l’origine un peuple nomade. Dès lors, même s’ils n’ont aucuns arts se dénotant des autres peuples, leurs légendes, mythes et contes, ont séduit depuis longtemps le monde entier. Les kaëdoriens aiment les histoires, qu’elles finissement bien ou non. Toute leur vie est basée sur l’une ou l’autre légende. Légendes qui ont parfois des origines très lointaines, du temps où ils se racontaient encore des histoires au coin d’un feu de camps, au creux d’une vallée. Les marchands (et plus généralement les kaëdoriens du sud) sont souvent plus pragmatiques et matérialistes, mais ils ne peuvent s’empêcher d’écouter les belles histoires avec quelques étoiles dans les yeux. Ironiquement, il arrive qu’on les appelle les « guerriers conteurs ». Mais prenez garde, sous leur aires rêveurs, se cache une force insoupçonnée : celle de la sagesse.

Ajoutons qu’en fonction des régions, des ethnies et des individus, il existe une multitude de traditions en vue de démontrer leur foi en vers Asmodée et en vers la justesse de leur combat contre le monde : marcher sur des braises ardentes, scarification, marque de brulure, tatouage,…le tout accompagné de rite d’initiation et préceptes religieux. Se faire marquer au fer rouge le « S » des sydoniens ou la patte de la panthère est un honneur que seuls les élus peuvent prétendre avoir fait.

Passé historique : Personne ne sait exactement quand Asmodée est-il arriver, ni pourquoi, ni comment. La légende veut qu’il soit apparut dans un immense feu de forêt, quelque part sur le flan d’une montagne il y a près de six cents ans. Son apparition divine convainc rapidement une petite ethnie locale d’homme lion, qui en fit son idole. Les années passèrent, et les disciples devinrent de plus en plus nombreux. Une ville fut édifiée sur le lieu de sa première apparition, et un culte lui fut dévoué. Longtemps, ce petit peuple resta isolé du monde, vivant en total autarcie, s’imprégnant des idéaux de la panthère noire.

Une centaine d’année plus tard, les habitants d’Aador, futur capitale du royaume, conquirent le Darshan, et s’autoproclamèrent kaëdoriens. La réputation d’Asmodée allait en s’accroissant, et à chaque victoire, son origine divine se faisait de plus en plus évidente. Il parvint non sans mal à convaincre l’ensemble des ethnies de la région de la justesse de son combat, allant jusqu’à unir hommes-lions et centaures. L’édification de son royaume tenait du miracle, il était parvenir à unifier des tributs en guerre depuis des temps immémoriaux, à les rassembler autour de lui en vue d’un seul et même objectif : la conquête du monde.

Aujourd’hui, des siècles plus tard, les tributs nomades du désert de Karnasse ont rejoint son combat. Le Royaume de Kaëdor est devenu une puissance redoutable et rédouté. Elle conquit la région d’Imrad, les forêts tropicales de Tzaï, et cache difficilement son désir d’intégrer la Luvianie et la Gwandosie à ses terres.
Alpha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kaëdor, le royaume d'Asmodée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Émeutes au Royaume Uni
» Au Royaume des formes: Solides de Platon.
» Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée. — Mat. 24:14.
» Les Minquiers et le royaume de Patagonie.
» Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée. — Mat. 24:14.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ze Legend du prismaura qui tue ! :: Accueil :: Les fondamentaux :: Encyclopedie :: Nations-
Sauter vers: