Tu prends un monde, tu le rétréci, tu le sopoudres de Prismaura, ensuite tu envoies deux français et deux belges dedans et tu obtiens : ceci !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saëroque, l'Empire béorc vaincra

Aller en bas 
AuteurMessage
Valiane
Admin
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012

MessageSujet: Saëroque, l'Empire béorc vaincra   Dim 24 Juin - 18:59


SAËROQUE

Nom du royaume :Saëroque

Situation géographique : Russie et Chine.

Dirigeant(s) : Un stratège (= président) et 6 Archontes ( = ministres) : l’archonte éponyme (responsable de l’administration, « chef »), l’archonte roi (préside l’Aéropage et guide spirituel), le polémarque (chef de guerre), et trois Thésmothètes (magistrats).

Régime politique : Démocratie athénienne.

Pouvoir exécutif :
- Le stratège : élu pour un an, il est le « chef » du pays, au même titre qu’un président.
- les archontes : au nombre de six, ils sont tiré au sort parmi les plus riches de la cité, et aide le stratège. Ils sont en quelques sortes des « ministres ».

Pouvoir législatif :
- L’ecclésia : lieux de réunion de tous les citoyens, où sont voté et discuté toutes les lois (et où est élu un stratège chaque année).
- La « Boulè » : rassemble 500 personnes tirées au sort dans les 10 tributs (50 par tribut). Sa fonction est d’examiner les projets de loi, proposée par l’ecclesia, et de les valider ou non. On parle aussi, du « conseil des cinq-cents ».

Pouvoir juridique :
- L’Aréopage : réunit tous les anciens archontes et stratèges. Ils sont en charge de la justice et ordonne les jugements. Précisons que les réunions de l’Aéropage se déroulent de nuit, pour éviter d’émouvoir ou d’attendrir les juges.

Positionnement face aux autres civilisation/ au monde : Volonté de « purifier » de manière diplomatique toutes les autres nations, descendantes de l’empire béorc, avant d’envisager une union fraternelle et durable entre humain. Le reste du monde est sans importance.

Positionnement face au Prismaura : Le Prismaura n’est rien d’autre qu’une arme. S’il peut servir à aider à la purification des peuples, il est digne d’intérêt. Il n’est pas la cause des guerres qui déchirèrent le monde. La cause est ailleurs : toute race non-humaine.

Système économique : Les saëroques sont très refermés sur eux-mêmes, se méfiants de toute(s) aide(s) externe(s). Ils sont dès lors pleinement autonomes du point de vue économique. Ils possèdent de nombreuse forêt au nord et les plaines fertiles du sud leur assurent une prospérité honorable.

Race(s) éventuelle(s) majoritaire(s) :Humain ! Et Uniquement humain ! À moins qu’ils se cachent des espions, mais ils seront tués sans pitié s’ils sont attrapés !

Idéologie : Les saëroques vivent dans le souvenir de l’ancien empire béorc et aspirent à retrouver cet empire, par la voix diplomatique. Ils ne sont pas belliqueux, et rêve d’une union de tous les peuples descendants de l’empire béorcs. Toutefois, cette alliance ne pourrait se faire qu’entre humains. Toute autre race est source de conflit. Ils sont responsables de tous les malheurs sur terres et doivent être éliminés, pour le bien de l’humanité.

Religion(s) principale : Aucune. Tout humain est libre d’avoir les convictions qu’ils désirent. Toutefois, dans les traditions, le polythéisme est très courant. Si les noms des dieux varient d’une région à l’autre, les deux dieux originels restent similaires : Gaïa, la déesse mère, qui enfanta Ouranos, dieux du ciel, avant qu’ils ne conçoivent ensemble tous les dieux du panthéon saéroquien.

Particularité culturelle : Les saëroques sont des très grands artistes. Les plus grands artistes de ce monde sont pour la plupart des saëroques. Leur richesse artistique est sans fin, et leurs œuvres traversent des continents pour être observées. Ils exaltent la pureté de la nature, la perfectibilité de celle-ci et surtout ils glorifient l’image de l’Homme. Rien n’est plus beau que l’Homme, rien ne peut égaler l’Homme. Même dans leur architecture, nous retrouverons toujours des allégories à l’Homme, plus au moins évidentes. Ajoutons que puisqu’ils se disent la race parfaite, ils mettent un point d’honneur à toujours créer des bâtiments somptueux, rivalisant de richesse, de finesses et de grandeur.

Passé historique :Après la chute de l’empire béorc, et la dissolution des enfants Scion, les plus riches aristocrates, politiciens et sages se sont rassemblés, se retirant du monde et de la société. Dégouté, abattu, déçu, ils s’employèrent à reconstruire un petit monde à leur image, courant après une chimère, un monde oublié. Leur haine en vers les guerres passées grandit, rejetant tour à tour la chute de leur si bel empire sur chacun des protagonistes. Eux n’étaient que de valeureux guerriers, abattu sans pitié par le reste du monde. Et qui était ce « reste du monde » ? Les autres, tous ceux qui n’étaient pas eux, tous ceux qui n’étaient pas humain. Car voilà la vrai raison de leur malheur, du malheur de l’humanité : l’autre. Cet être infâme, que ne ressemble à rien, qui s’approche par bien des côtés plus de la bêtes que de l’homme. Qu’ils s’appellent elfes, nains, vampires, orcs…ils ne sont que des rebut d’une société décadente. Seule la race humaine est apte à diriger le monde. Seule la race humaine est digne de vivre. Le reste ne doit avoir aucun droit.

C’est dans ce discours haineux et raciste que les enfants de ces anciens naquirent, portant à leur tour leur idéaux et leur principes. Puis les enfants des enfants. Les enfants des enfants des enfants…Au fil des générations, leurs mots devinrent de plus en plus durs, de plus en plus radicaux.

Il y a maintenant cinq cents ans de cela, un groupe de jeunes, plus entreprenant que les autres, décida de construire une base plus solide à leur petit « clan ». Ils établirent des lois, basées sur des textes d’une très ancienne cité, datant de bien avant les guerres : Hataine. Peu à peu, ils fixèrent les limites de leur nouveau pays. Ces terres qui depuis la guerre du Prismaura furent les leur, mais qu’ils ne prirent jamais la peine de transformer en état, en pays, en nation. La nation Saeroque vit le jour, pour la plus grande gloire de l’Homme. Et pour la plus grande gloire des Princes, soupçonnés d’être les descendants directes des généraux de Ségonard, archimage maudit.
Alpha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saëroque, l'Empire béorc vaincra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon hommage aux troupes polonaises de la République et du 1er Empire
» Soldats Sarthois du 1er Empire
» Carte de l'Empire romain...
» La Roque-sur-Cèze (30)
» Énigme 135 - Le phare de La Roque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ze Legend du prismaura qui tue ! :: Accueil :: Les fondamentaux :: Encyclopedie :: Nations-
Sauter vers: